[OFFRE EMPLOI] L'ARDHIS recherche un·e psychologue clinicien·ne / psychothérapeute (CDD 1 an, 0,4 ETP) (Non publié)

Proposé

Soumis par Membre 10648 le 19-juil-2021

Présentation de l'association

L’Ardhis est une association créée en 1998 qui a pour objet la défense et la promotion des droits au séjour et à l’asile des personnes lesbiennes, gays, bies, trans, intersexe (LGBTI) étrangères. Forte d’une cinquantaine de bénévoles et de plus de 800 bénéficiaires chaque année, l’association se déploie autour de pôles d’activités :

● le pôle « asile », qui accompagne chaque année près d’un millier de demandeur·se·s d’asile LGBT ;

● le pôle « couples » qui accompagne chaque année plus d’une centaine de couples binationaux ou étrangers ;

● le pôle « formation » qui propose des formation à destination des professionel·le·s au contact de ces publics.

Contexte

Les personnes exilées LGBTI font face aux difficultés que traversent les personnes exilées, comme les traumatismes dus aux persécutions et tortures (souvent à caractère sexuel) vécus au pays ou lors du parcours migratoire. Elles font aussi face à des traumatismes spécifiques comme la honte intériorisée d’être LGBTI+ du fait d’une société hostile, un isolement très fort des réseaux de solidarité ou de la communauté d’origine où les LGBTIphobies restent très fortes. A contrario, les lieux de sociabilité LGBTI français ne sont pas toujours adaptés au public migrant, sans parler de la xénophobie qui peut y être présente. Ce public est donc victime de discriminations croisées. Les associations LGBTI d’aide aux personnes LGBTI offrent des espaces d’échange bienvenus. Avec le soutien de la fondation de France, l’Ardhis souhaite développer des activités thérapeutiques en groupe dont la forme sera co-construite avec les personnes concernées. L’action se déploiera sur deux ans, en deux temps :

(1) organisation d’ateliers de co-construction avec les bénéficiaires pour définir la composition des ateliers thérapeutiques (quelle mixité ? comment traiter la question de la langue ?) et élaboration de leur forme (discussion libre, discussion autour d’un thème, atelier voire autour d’une activité comme la cuisine, l’expression corporelle, le théâtre) ;

(2) déploiement des ateliers collectifs à proprement parler avec un bilan à mi étape. L’action permettra à terme de développer une expertise sur ces questions croisées et de travailler sur la façon dont elles s’entremêlent et leur conséquence sur la santé psychique des personnes exilées LGBTI+. Un module de formation sur ces questions à destination des professionel·le·s de l’asile et des profesionnel·le·s de santé mentale sera construit par la personne recrutée avec l’aide d’un·e chargé·e d’ingénierie pédagogique.

Missions / Activités

● Co-construire des ateliers en groupe à vocation thérapeutique avec les bénéficiaires. ● Organiser 200 à 250 ateliers sur des critères de genre, de langue, d’origine ou de tout autre critère proposé par les bénéficiaires (soit 300 à 400 bénéficiaires).
● Assurer une permanence hebdomadaire de 2 heures pour des thérapies brèves ou de l’orientation vers des structures spécialisées partenaires de l’association (COMEDE, Minkowska, Parcours d’exil) en complément des ateliers collectifs.
● Assurer un rôle de conseil pour la formation et la montée en compétences des bénévoles de l’association (y compris des professionnel·les de santé mentale qui reçoivent les bénéficiaires bénévolement et interprètes bénévoles) à la souffrance psychique des personnes exilées : veille sur la formation en santé psychique des personnes exilées, rédaction d’un guide pratique pour repérer la souffrance psychique et animation d'ateliers d'échange de pratique entre bénévoles, etc.
● Assurer des formations sur les questions relatives à la santé mentale des personnes exilées LGBTI+ et élaborer des contenus pédagogiques pour un module de formation sur la santé psychique des personnes exilées LGBTI+ à destination des professionnel·le·s de l’asile (institutions, associations, organisations avec délégation de service public, université).
● Participer au comité de pilotage du projet

La personne devra faire preuve d’autonomie au sein de structure, de petite taille, et sera force de proposition pour améliorer l’organisation du projet et l’orientation psy en tenant compte des outils et ressources de l’association.

Compétences et savoirs-faire

  • Expérience dans l’animation et la médiation de groupes thérapeutiques et intérêt marqué pour cette méthode.
  • Formation en thérapies brèves (PNL, TCC…) et/ou expérience des entretiens cliniques de soutien.
  • Capacité d'écoute, d'évaluation et d'orientation. Formation en psychopathologie de l'adulte avec spécialité transculturelle, connaissance aiguë en clinique des psychotraumatismes.
  • Bonne connaissance des structures de soins déjà existantes pour les personnes polytraumatisées, y compris du secteur psychiatrique pour les urgences.
  • Capacité à adapter sa pratique à un public en situation de précarité, parfois en errance
  • Connaissance des questions LGBTI appréciée.
  • Capacité à s’inscrire dans les exigences d’un projet de mécénat et à rendre compte en fonction d’indicateurs précis.
  • Intérêt pour la transmission des connaissances lors de formations ou auprès de bénévoles.
  • Maîtrise de l’anglais ou une autre langue appréciée.

Conditions

Lieu de travail : Paris 20e (Ménilmontant) / Montreuil (mairie de Montreuil) / Paris 4e
Rémunération : 920 brut mensuel pour un temps partiel de 0,4 ETP Prise en charge des transports au taux légal
Durée : 1 an (avec possible reconduction de six mois)
Début du contrat : dès que possible
Contraintes : travail en soirée ou le samedi fréquent

 

Envoyer CV et lettre de motivation avant le 30 juillet 2021 à : [email protected]


Expire le: 14 09 2021
Piece-jointe: