Chargé.e de mission « développement arboriculture en AMAP » (Non publié)

Proposé

Soumis par Membre 22959 le 29-juil-2019

Les AMAP (Associations pour le Maintien de l’Agriculture Paysanne) sont des partenariats innovants, solidaires et responsables, entre d’une part des paysan·ne·s, et d’autre part des citoyen·ne·s organisés en groupes ou associations locales.

 

Association loi1901 à but non lucratif, le Réseau des AMAP en Ile-de-France est la structure régionale de ce mouvement. Créé en 2004, il compte aujourd’hui en termes d’adhérents 247 groupes en AMAP et 70 fermes en AMAP. Sa principale mission est de soutenir et développer l’agriculture paysanne en Ile-de-France, et ses actions s’articulent autour de trois grands axes :

ŸLe développement des partenariats AMAP entre paysan·ne·s et amapien·ne·s;

ŸLe renforcement des partenariats AMAP, via notamment la construction d’une éthique commune, de manière à rendre durable les partenariats AMAP ;

ŸLe soutien de l’installation en agriculture biologique par l‘accompagnement de porteur·se·s de projet et l’accompagnement des dynamiques territoriales.

Le Réseau AMAP IdF est un mouvement citoyen. A travers ses actions, il assure l’animation et la structuration de son réseau en tant que lieu d’échanges, d’accompagnement et de mutualisation des pratiques amapiennes (des groupes et des paysan·ne·s). Son bon fonctionnement s’appuie sur la participation active de tous les membres. Les salarié·e·s du Réseau sont en posture d’animation de ce Réseau.

                                                                     

Quels freins à l’installation/transmission en arboriculture et quels leviers de la part des groupes AMAP pour favoriser ces installations ?

Contexte :

En Ile de France, on compte environ 60 exploitations ayant une production principale ou secondaire en arboriculture, un tiers sont des vergers biologiques. Ces 60 fermes représentent 900 hectares. On note que les surfaces en vergers étaient trois fois plus importantes il y a 30 ans. 25 fermes livrent des AMAPs en fruits en Ile de France, seulement 11 sont franciliennes. Les potentiels et la demande sont très fortes dans la région, 200 groupes AMAPS (plus de 80% à Paris) n’ont pas de partenariat avec un arboriculteur.trice.s et sont en demande.

 

En France, plus de la moitié des chefs d’exploitation agricole ont plus de 50 ans et près d’un tiers n’ont pas identifié de repreneur. La transmission des exploitations représente donc un enjeu primordial pour le maintien d’emplois et de productions agricoles diversifiés. Le nombre de paysan.ne.s qui cessent leur activité pour prendre leur retraite va être grandissant dans les 5 années à venir. La transmission des vergers pose des questions spécifiques : quelle production d’ancien verger : conserver des anciennes variétés, arracher pour replanter ? à quels coûts ?  Quelles technicités et accompagnements ? 

 

Les possibles entre consommateurs engagés et futurs paysan.ne.s peuvent être grand,  les groupes constitués connaissent les principes de l’AMAP : soutien, solidarité, partage, beaucoup de valeur qui pourrait être des leviers pour aider des installations en arboriculture en AMAP ? Du préfinancement d’arbres ? des coups de mains sur la ferme …

 

Missions :

Les partenariats AMAP existent depuis maintenant plus de 15 ans ; en Ile-de-France, la dynamique est toujours aussi forte ; paysan.ne.s comme citoyen·ne·s sont chaque année de plus en plus nombreux à être séduit·e·s par un système vertueux qui joue sur tous les tableaux: maintien d’une agriculture paysanne, préservation de l’environnement, consommation responsable, impact économique positif pour les fermes, accompagnement de nouveaux paysans…

Les groupes solides se sont constitués autour de maraicher.es et ont la volonté de se pencher sur la production de fruits. Le réseau des Amaps a déjà commencé à identifier quels pouvaient être les aléas en arboriculture mais a besoin de comprendre quels sont les freins à l’installation et la transmission dans cette production pour accompagner les groupes qui souhaitent se mobiliser pour de futur.e.s paysan.ne.s et pour maintenir les vergers en Ile de France.

 

Les objectifs du stage :

  • Identifier les freins et les leviers à l’installation/transmission en arboriculture : recherche actions, outils mobilisables
  • Favoriser les installations en arboriculture avec le soutien de groupes en AMAPS

 

Pour cela les missions principales seront :

  • Etat des lieux des arboriculteurs en agriculture conventionnel et biologique en Ile de France : l’objectif sera de croiser les données existant sur le sujet, prendre connaissance des précédents travaux et les compléter par des entretiens téléphoniques avec les acteurs présents sur le territoire.
  • Evaluation de l’enjeu installation/transmission sur les territoires arboricoles
  • Réalisation d’enquêtes terrain auprès d’arboriculteurs : comprendre quels sont les coûts liés à une reprise de verges, quels avantages/contraintes, quelles technicités.
  • Etat des lieux des groupes en AMAP en recherche d’arboriculteur.trice.s et questionnaires pour dégager des pistes d’actions pouvant être mise en place pour accompagner les installations grâce aux groupes Amaps.

 

Afin de l’accompagner dans ses missions, le·a stagiaire pourra s’appuyer sur des instances et partenaires comme:

Ÿun comité de pilotage à créer, composé de paysan·ne·s en arboricultures et d’amapien·ne·s souhaitant contribuer à faire avancer ces sujets

Ÿles partenaires historiques du Réseau AMAP IdF au sein du Pôle ABIOSOL

Ÿles partenaires à l’inter-régional: MIRAMAP, réseaux régionaux d’AMAP partenaires... Ÿl’intelligence collective avec l’appui des instances territoriales de réflexion et des temps d’échanges et de vie du Réseau: les InterAMAP (regroupements territoriaux d’AMAP sur un territoire), les Journées Inter-Paysans,

 

ORGANISATION INTERNE

 

La-le stagiaire dépendra du Collectif d’administrateurs/trices du Réseau (collège paysans et collège amapiens) élu par l’Assemblée Générale et du Comité de Pilotage créé spécifiquement pour cette mission.

Elle/Il travaillera en lien direct avec la chargée de mission Accompagnement des paysan·ne·s et la chargée de mission Accompagnement des partenariats AMAP.

Elle/Il travaillera également en co-responsabilité avec les 2 autres salarié.es :

-chargée de mission « Dynamiques citoyennes et territoriales»;

-chargé de gestion administrative et financière

L’équipe fonctionne en co-responsabilité.

Réunion d’équipe tous les 15 jours. Elle-il participera également aux missions courantes de l’association.

 

PROFIL RECHERCHE :

 

Formation de type bac +5 (Bac+3 minimum) et/ou expérience(s) dans le domaine des circuits-courts, des filières de production et dans le secteur associatif.

  • Profil:

 

o Bonne connaissance de l’agriculture et des filières de production;

o Bonne connaissance des milieux associatifs et du bénévolat;

o Très forte motivation et convictions pour les valeurs de l’agriculture paysanne. Une bonne connaissance des enjeux liés à l’agriculture paysanne et à la consommation responsable est un plus;

o Bonnes capacités rédactionnelles;

o La connaissance des outils de l’intelligence collective serait un plus. Des tests pourront être effectués lors de l’entretien.

 

  • Qualités :

O Dynamique, motivé·e

O Autonomie, capacité de prendre des initiatives

O Aisance relationnelle (capacité d’écoute, être à l’aise à l’oral, créer du lien, goût du travail avec les bénévoles, etc.);

o Animation de réunions;

o Imagination et créativité;

o Rigoureux·se, capacités d’organisation et de gestion simultanée de plusieurs dossiers, capacités de priorisation, gestion des urgences, sens du travail en équipe.

 

CONDITIONS D’EMBAUCHE

Stage de 6 mois –35h hebdomadaire

Poste à pourvoir à partir du 15Octobre. Gratification de stage légale

 

Avantages : remboursement 50% du titre de transport

 

Poste basé à Montreuil dans les locaux du Réseau : Réunions éventuelles en soirées et le week-end, déplacements en Ile-de-France sur des fermes en AMAP, permis B fortement souhaité

 

Période de stage ouverte en fonction des possibilités du/de la futur·e stagiaire

Merci d’adresser votre candidature (lettre de motivation et CV sous la forme suivante: NOM-CV et NOM-LM) au Réseau AMAP IDF par e-mail à: [email protected]


Expire le: 15 10 2019